Réunion du Conseil présidentiel de la FSM, du 3 au 4 avril 2019, à Athènes

Réunion du Conseil présidentiel de la FSM, du 3 au 4 avril 2019, à Athènes

Le Conseil présidentiel 2019 de la FSM s’est tenu avec succès à Athènes, les 3 et 4 avril 2019. Il a enregistré la participation de camarades d’organisations du monde entier venus  pour échanger leurs expériences et les bonnes pratiques, passer en revue l’année précédente et approuver le nouveau plan pour 2019. Les participants ont réaffirmé leur solidarité internationale à l’égard des travailleurs et travailleuses du monde entier, soulignant en même temps l’importance de la lutte des classe pour changer notre société pour le mieux.

Le secrétaire général de la FSM, le camarade George Mavrikos, a prononcé un discours introductif dans lequel il a souligné que la FSM devait se pencher sur les éléments positifs et les faiblesses de son action ainsi que sur les expériences que nous devons en tirer, afin de pouvoir nous concentrer davantage sur les problèmes les plus importants, qui doivent aboutir à une perception unifiée concernant le contenu de notre action aux niveaux national et international, former un plan unissant intervention idéologique et politique à l’action aussi bien parmi les travailleurs de notre pays que parmi les syndicats avec lesquels nous sommes en contact, en les guidant vers la lutte sur des principes de classe et en modifiant le rapport des forces en faveur des forces anticapitalistes à l’intérieur et à l’extérieur de nos syndicats. Il a ensuite salué le COSATU d’Afrique du Sud et la Fédération du commerce et des services de la CGT (France) qui ont demandé leur affiliation à la FSM. Il a indiqué que la FSM comptait désormais 97 millions de travailleurs affiliés dans le monde, ce qui représente une augmentation de 4,5 millions par rapport à l’année dernière. Il a également déclaré que l’objectif est d’atteindre 100 millions d‘adhérents d’ici 2020, année qui marquera également le 75e anniversaire de la FSM.

Il a ensuite abordé la situation internationale et les contradictions aiguës entre les classes bourgeoises des différents pays, les modifications dans l’équilibre des forces et de la concurrence entre États capitalistes, en évoquant l’opposition militaire entre les forces de l’OTAN et la Russie, ainsi que les antagonismes périphériques.

Le secrétaire général a ensuite donné un aperçu des actions et activités de la FSM en 2018, qui ont été à nouveau d’une grande diversité, raison pour laquelle le secrétaire général a félicité les organisations membres de la FSM pour les actions et activités menées dans le monde entier. Ce bilan témoigne de l’esprit militant de la FSM et dans le même temps il promet un avenir prometteur pour notre organisation internationale.

À titre indicatif, il a signalé parmi ces actions les témoignages de solidarité et la participation à des réunions, congrès et manifestations pour / en: Palestine, France (Versailles), Afrique-Sénégal (Femmes de pays francophones), Yémen, Suisse (OIT), Athènes (Comité Jeunesse FSM), Bolivie (Congrès national COB), Iran (Conseil présidentiel de la FSM 2018), Chine (Jeunes syndicalistes), Afrique du Sud (NEHAWU), Mexique (18e Congrès de la FISE), Panama (Femmes travailleuses dans le monde), Los Angeles (Conférence du syndicat des couvreurs), Monaco (USM-FSM), Népal (jour de mai), Inde (CITU), Sri Lanka (FISE), Vietnam (Congrès de la confédération générale des syndicats VGCL), Égypte (Congrès de la FSE-WFTU) et bien d’autres.

Dans le prolongement de son rapport, il a évoqué les principales faiblesses de la FSM, à savoir dans certains cas l’absence d’activité, le faible fonctionnement des bureaux régionaux qui doit être renforcé, la nécessité d’améliorer la participation des femmes, l’exigence d’une participation accrue de toutes les organisations du monde, y compris aux activités locales, ainsi que, bien évidemment, la situation financière.

Le secrétaire général a ensuite présenté le plan d’action, qui a été remis aux participants. Il leur a demandé de faire part de leurs suggestions et de leurs remarques. Ensuite il les a appelés à entamer les préparatifs pour la célébration du 75e anniversaire de la FSM. Le camarade Mavrikos a conclu son discours sur une note optimiste concernant l’avenir de la FSM.

 

Related Posts